top of page

La facturation électronique

Déjà mise en place dans la sphère public, la facturation électronique deviendra progressivement obligatoire pour toutes les sociétés assujetties à la TVA.

En juillet 2024, c'est environ 4 millions d'entités qui devront se mettre en conformité.


Cette loi semble contraignante d'un point de vue technologique, mais elle doit être perçue comme une occasion d'avancer vers la digitalisation et d'accélérer un processus gourmand en temps dans les PME.

C'est tout simplement, une opportunité pour vous de gagner en productivité et de simplifier vos tâches administratives.



Quels sont les avantages de la facturation électronique pour une PME ?

  • Augmenter la compétitivité des entreprises grâce à l’allègement de la charge administrative, à la sécurisation et la diminution des délais de paiement et aux gains de productivité résultant de la dématérialisation ;

  • Faciliter les obligations déclaratives des entreprises en matière de TVA grâce à un pré-remplissage des déclarations (déclaration CA3) ;

A savoir : Les PME françaises consacrent en moyenne 130 jours par an à la gestion administrative et financière (Comptabilité, fiscalité, recouvrement - gestion bancaire, facturation). Malgré une bureaucratie qui se complexifie, elles ne s'appuient que très rarement sur des outils : moins de 25% des PME disposent d'une solution numérique.

Selon différentes études, le déploiement d'une solution peut permettre un gain de temps moyen de 25% sur les tâches administratives et financières. Non-mesurable actuellement, ce déploiement aurait également un impact positif sur l'activité même des PME (structuration des process via l'outil, amélioration du pilotage de l'activité, gain de tranquillité et réduction du stress).


Quels sont les avantages de la facturation électronique pour l'Etat ?

  • Dématérialiser pour développer la détection de la fraude ;

  • Utiliser les données des entreprises pour permettre à l’Etat de connaître la réelle activité des entreprises françaises plus rapidement et permettre un meilleur pilotage de sa politique économique.

A savoir : Les fraudes coûtent chaque année plus de 100 milliards d'euros à l'Etat Français. Chaque année, son objectif est de tenir ses engagements budgétaires. Il essaye donc de diminuer ses charges de fonctionnement et de lever de nouveaux impôts. En synthèse, la fraude impacte indirectement l'activité de vos PME (charges & impôts supplémentaires) et le pouvoir d'achat de vos clients (impôts) .

Connaître l'activité des PME permettra demain à l'Etat, de gagner en efficacité économique : aider les secteurs en difficulté, subventionner les projets porteurs d'avenir, alléger les impôts sur les PME aux ressources financières limitées, gagner en réactivité sur le déploiement d'aide financière ciblée lors de crise, géographique (inondation dans le sud de la France), sanitaire (confinement lié au Covid), diplomatique (société export avec un client principal en Russie).


Pour en savoir plus :




Comments


bottom of page